A propos de portée et de stérilisation

Modérateur : NicolasL

orl91
Senior Member
Messages : 5769
Inscription : Lun Avr 10, 2006 11:34 pm
Contact :

Messagepar orl91 » Mar Jan 30, 2007 7:07 pm

Maéva a écrit :Excuse, Chachette... et tout le monde ... car je pense que ce j'ai a repondre a ton affirmation va en faire hurler plus d'une....





ET LA NATURE... c'est pas un argument ça?!?!?
[SIZE="4"]Noter avant toutes choses que je suis POUR la sterilisation[/size] mais il ne faut pas exagerer: respecter l'animal, c'est respecter le cicle de la vie (je vous ai bien dit que vous alliez hurler!). Depuis des millenaires, ça se passe comme ça... Franchement, qui sommes nous pour dire que si on fait faire une portée à une chatte, c'est ne pas la respecter!!! :confused:


Ben franchement ça se voit pas !

C'est vrai que faut respecter le cycle de vie !
Ne stériliser pas vos chatte voyons, c'est pas bien !
Laisser les faire des portées, pleins de portées !
Puis surtout ne stériliser pas les chatons qui naissent de ces portées nan, surtout pas !
Laisser les à leur tour fait pleins de portées, c'est le cycle de vie, respecter le !
Et puis après quand les refuges sont pleins de ces portées, ben faut bien qu'on fasse de la place pour les prochaines portées
(puisqu'il faut surtout pas stériliser nos chattes !), alors on euthanasie massivement, là bien sûr on respecte encore le cycle de la vie, hein ? :rolleyes: :mad:
[SIGPIC][/SIGPIC]

[font="Arial"]°λuяєℓîє°[/font]

psykotex
Senior Member
Messages : 2185
Inscription : Mar Sep 19, 2006 5:07 pm

Messagepar psykotex » Mar Jan 30, 2007 7:08 pm

faire faire une portée à une chatte ca n'a rien d'irrespectueux non bien sur, mais c'est plus qu'irrespectueux envers les milliers d'autres chats qui ne demandent qu'à être sauvés/adoptés

la chachette
Senior Member
Messages : 1904
Inscription : Jeu Jan 25, 2007 10:19 pm

Messagepar la chachette » Mar Jan 30, 2007 10:53 pm

On parle d'une espèce domestiquée donc à mi-chemin "entre nature et culture" comme disent les philosophes. Vu qu'il y a déjà eu "interventionisme" c'est à nous que revient la responsabilité de gérer cette espece en nombre cela veut dire éviter la surpopulation et garantir à tous ses membres une vie respectueuse. Aujourd'hui pour ce faire le moyen scientifique le plus sûr est la stérilisation en attendant d'autres solutions que le futur nous apportera peut-être, même si cette méthode parait à première vue, et sans aucun recul sur la situation "un peu dure".

Dans notre responsabilité de gérer cette espèce nous devons aussi faire face à des individus humains qui confondent sensiblerie et respect de l'animal. Ils s'offusquent du "sort réservé aux femelles" tout en négligeant celui réservé aux chats abandonnés en les condamnant à rester toute leur vie dans un refuge, ou pire, euthanasiés.
C'est de notre responsabilité, sinon de les convaincre, de faire en sorte que ces individus soient immédiatement recadrés (même s'ils insistent) en espérant qu'ils comprennent un jour.

Voici le profil de ces individus :
Parfois ils s'appellent Maeva
On leur explique une fois avec tout notre coeur et toute notre raison et ils reviennent bien plus tard sortir du chapeau un argument à 2 balles en s'imaginant avoir trouvé le Saint Graâl.
On ne sait plus trop quoi leur répondre alors on fait une dernière tentative en espérerant que la prolifération des idées de leur espèce sera elle, un jour, parfaitement eradiquée.

Ikiplou
Senior Member
Messages : 340
Inscription : Ven Déc 10, 2004 5:07 pm
Localisation : Belgique, brabant wallon

Messagepar Ikiplou » Mar Jan 30, 2007 10:55 pm

Je comprends ce que tu veux dire Maeva, c'est sûr que c'est nous qui choisissons de stériliser les chats, sans leur demander leur avis... Et pour quelqu'un comme toi ou comme la plupart d'entre nous sur ce forum il n'est pas "dangereux" de "philosopher" sur la question. Parce qu'on sait qu'il faut stériliser et que même si le chat ne peut nous dire ce qu'il pense, on sait qu'on fait ce qu'il y a de mieux pour tous ceux qui attendent en refuge, ou ceux qui viendront à naître et vivre dans des circontances catastrophiques. Mais par contre je pense que ce discours est TRÈS dangereux auprès des personnes qui ne réfléchissent pas, ou qui considèrent le chat comme un "vulgaire" animal de compagnie...

Je dis ça parce que je pense à l'une de mes copines, qui a une femelle de 6-8 mois chez elle, et qu'elle ne veut pas la faire stériliser. Si elle ne le fait pas, c'est parce qu'elle espère pouvoir un jour faire faire des petits à sa chatte. Les arguments (d'où le fait de ce discours dangereux): "pauvre chat, c'est pas naturel, si ça se trouve elle rêve d'avoir des bébés" etc. Et bien sûr le traditionnel "mais je sais à qui je vais les donner les chatons si j'en ai". Donc je pense que se poser la question du cycle la vie c'est normal, mais qu'il faut faire attention à qui on le dit, ou qui peut le lire... Parce que ce discours est un bon "refuge" pour tous ces gens qui ne veulent pas ouvrir les yeux!

Maéva
Member
Messages : 31
Inscription : Mer Jan 10, 2007 5:39 pm
Localisation : Lisbonne, Portugal

Messagepar Maéva » Mer Jan 31, 2007 1:25 pm

la chachette a écrit :On parle d'une espèce domestiquée donc à mi-chemin "entre nature et culture" comme disent les philosophes. Vu qu'il y a déjà eu "interventionisme" c'est à nous que revient la responsabilité de gérer cette espece en nombre cela veut dire éviter la surpopulation et garantir à tous ses membres une vie respectueuse. Aujourd'hui pour ce faire le moyen scientifique le plus sûr est la stérilisation en attendant d'autres solutions que le futur nous apportera peut-être, même si cette méthode parait à première vue, et sans aucun recul sur la situation "un peu dure".

Dans notre responsabilité de gérer cette espèce nous devons aussi faire face à des individus humains qui confondent sensiblerie et respect de l'animal. Ils s'offusquent du "sort réservé aux femelles" tout en négligeant celui réservé aux chats abandonnés en les condamnant à rester toute leur vie dans un refuge, ou pire, euthanasiés.
C'est de notre responsabilité, sinon de les convaincre, de faire en sorte que ces individus soient immédiatement recadrés (même s'ils insistent) en espérant qu'ils comprennent un jour.

Voici le profil de ces individus :
Parfois ils s'appellent Maeva
On leur explique une fois avec tout notre coeur et toute notre raison et ils reviennent bien plus tard sortir du chapeau un argument à 2 balles en s'imaginant avoir trouvé le Saint Graâl.
On ne sait plus trop quoi leur répondre alors on fait une dernière tentative en espérerant que la prolifération des idées de leur espèce sera elle, un jour, parfaitement eradiquée.



Visiblement, tu as dû rencontrer beaucoup d'abrutis dans la vie pour être aussi remontée... mais s'il te plait, ne mets pas tout le monde dans le même sac... Je ne pense pas avoir assez participé sur ce forum pour premettre à qui que ce soit de dresser mon profil, alors, on se relaxe et on communique.
Bien que je pense que ça ne soit pas la peine de se lancer dans une analyse phylosophique du sujet, tu expliques ton point de vue de manière très claire et tu as totalement raison sur le fond... maintenant, pourquoi cette agressivité?

Orl... au lieu de reagir au quart de tour (pour ne rien dire!), prend exemple sur Chachette: explique toi et developpe ta pensée! ;)

Maéva
Member
Messages : 31
Inscription : Mer Jan 10, 2007 5:39 pm
Localisation : Lisbonne, Portugal

Messagepar Maéva » Mer Jan 31, 2007 1:31 pm

IKIPLOU:

On aurait pas pu mieux parler...
C'est exactement ce que j'essayais d'expliquer: il faut faire attention à ce que l'on dit, à comment on le dit et, surtout, à qui!!!!

la chachette
Senior Member
Messages : 1904
Inscription : Jeu Jan 25, 2007 10:19 pm

Messagepar la chachette » Mer Jan 31, 2007 1:38 pm

J'accepte tes remarques me concernant (je développerai une prochaine fois je suis pressée)

Mais je ne cautionne pas du tout celle sur Orl

lalie
Senior Member
Messages : 622
Inscription : Ven Déc 01, 2006 10:41 am

Messagepar lalie » Mer Jan 31, 2007 2:13 pm

j ai trouvais un document intéressant d un veto :) :) bonne lecture


La stérilisation des chiens et des chats est un acte de protection animale !


Faire stériliser les chat(te)s et les chien(ne)s permet de lutter contre la surpopulation animale et d’éviter de trop nombreux abandons et euthanasies.


Les avantages pour les animaux sont sanitaires et comportementaux.

Les propriétaires doivent vaincre leur résistance morale face à une intervention parfaitement maîtrisée par les vétérinaires.

La stérilisation consiste en l’ablation des ovaires chez la chienne et la chatte, et en l’ablation des testicules chez le chien et le chat.

C’est une intervention chirurgicale classique pour les vétérinaires, qui présente peu de risques pour les animaux et comporte plusieurs avantages.


Elle permet avant tout de supprimer définitivement la reproduction, donc d’éviter la naissance de chiots et de chatons, évitant ainsi d’accroître la surpopulation animale en France, cause de très nombreux abandons, euthanasies et mauvais traitements.

On estime que chaque année, un demi million de chiots et de chats sont euthanasiés faute de trouver des maîtres.

S’il est charmant de voir naître et d’élever une portée de petits chats ou de chiots, il faudra ensuite les placer dans des foyers prêts à les éduquer et à leur assurer de bonnes conditions de vie pendant une quinzaine d’années, voire plus pour les chats.

Ceci est malheureusement impossible pour beaucoup de familles, par exemple lorsque les personnes travaillent à l’extérieur huit heures par jour (un animal seul toute la journée s’ennuie, de façon répétée, cela affecte fortement son bien-être).


L’aspect financier est aussi à prendre en compte.

Avoir un chat ou un chien entraîne des frais : vaccinations et vermifugations régulières, alimentation, soins vétérinaires, toilettage pour certaines races…


Bénéfice pour la santé et le comportement

La stérilisation présente des avantages pour la santé des animaux. Chez les femelles, lorsqu’elle est pratiquée avant la puberté (apparition des premières chaleurs, en moyenne vers 9 mois chez la chienne - 4 à 6 mois chez les petites races, 12 à 16 mois chez les grandes races, et vers 6 à 7 mois chez les chattes), elle supprime le risque d’apparition de tumeurs mammaires, fréquentes chez les carnivores domestiques.

Ce bénéfice disparaît lorsque la stérilisation est effectuée après l’âge de deux ans.

La stérilisation supprime aussi tout risque de pseudo-gestation (« grossesse nerveuse »), sans danger pour la chienne mais inconfortable.

Chez la chatte, la stérilisation supprime les manifestations des chaleurs (vocalises notamment), parfois pénibles à supporter dans les races à chaleurs rapprochées.


La castration du mâle – qui nécessite une intervention plus légère que l’ablation des ovaires – a aussi des avantages.

Bien sûr, elle annule le risque de développement de cancer des testicules.

La castration augmente la longévité du chat qui sort à l’extérieur en modifiant son comportement territorial.

Moins d’accidents chez les chats castrés

Il limite ses déplacements et risque donc moins d’accidents sur la voie publique, se bagarre moins avec ses congénères.

Par conséquent, il est beaucoup moins victime de morsures et de griffures entraînant plaies et abcès.


Chez le chien, la castration peut faire disparaître certaines formes d’agressivité.

Chez le chien comme chez la chienne, la castration ne pénalise pas l’aptitude à la garde, ni aux performances sportives.

Pour de nombreux propriétaires d’animaux, le frein à la stérilisation est d’ordre moral.

Il faut pourtant comprendre qu’un animal castré reste un formidable compagnon, qu’il n’est pas frustré, et que la vie de son maître est grandement facilitée en vacances, pendant les promenades ou lors de la cohabitation de plusieurs animaux de sexe différent.

Le coût de la stérilisation peut paraître élevé, mais il doit être comparé aux dépenses liées à la naissance d’une portée de chiots ou de chatons : outre le temps important qui doit leur être consacré, il faudra les faire vacciner et vermifuger et faire identifier chaque chiot et chat par tatouage ou puce électronique (obligation légale pour toute cession de chien et de chat), sans compter les frais des soins éventuels et de nourriture spécifique de la mère et des petits.

Dr Valérie Duphot, vétérinaire
[SIGPIC][/SIGPIC]

...eugénie...
Senior Member
Messages : 757
Inscription : Mer Nov 08, 2006 9:22 pm
Localisation : ALFORTVILLE (94)

Messagepar ...eugénie... » Mer Jan 31, 2007 2:19 pm

ok pour l'argument de la nature : les animaux restent des animaux.
Mais dès lors que l'on a pris l'initiative de prendre un chat, la stérilisation est nécessaire. Un chat domestique reste un chat domestique.
Après, si c'est dans le cadre d'un élevage, c'est clair que là le débat est hors contexte. ;)
[SIGPIC][/SIGPIC]

Kalineo
Senior Member
Messages : 471
Inscription : Dim Sep 24, 2006 7:58 pm

Messagepar Kalineo » Mer Jan 31, 2007 4:55 pm

Maéva a écrit :Orl... au lieu de reagir au quart de tour (pour ne rien dire!), prend exemple sur Chachette: explique toi et developpe ta pensée! ;)

Je ne trouve pas que Orl ait parlé pour ne rien dire... :confused: Ce qu'elle a écrit n'était pas développé c'est vrai mais c'était très clair, même sans argument...

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités

cron